APPEL A LA GREVE DU 9 NOVEMBRE!

03/11/2022 | FR / NL

NOS AUGMENTATIONS SALARIALES BLOQUEES POUR PLUSIEURS ANNEES. CECI N’EST PAS UNE FICTION…

Tout le monde s’inquiète aujourd’hui, et c’est bien normal, pour son pouvoir d’achat à cause de la flambée affolante des prix de l’énergie et de la consommation (produits alimentaires).

Va-t-on savoir encore se chauffer et payer les acomptes des factures de gaz et d’électricité qui sont multipliées par trois ou quatre? C’est notre angoisse et notre préoccupation première aujourd’hui. Certes, le gouvernement a pris des mesures pour le court terme ….TVA à 6 %, prime de 200 euros. 

C’est très bien, mais pour le long terme, aucune certitude. Et surtout, s’agissant de notre futur pouvoir d’achat, ces mesures d’urgence, c’est un peu l’arbre qui cache la forêt.

Car concernant notre pouvoir d’achat, même si la crise des prix de l’énergie se calme, ce que nous espérons tous, nos salaires risquent bien d’être bloqués pour les 4, voire les 6 prochaines années. En cause, le calcul de la marge salariale fixée dans la fameuse ‘Loi de 96’ pour permettre des augmentations salariales tous les 2 ans dans les secteurs et les entreprises. Or, cette marge, on nous l’annonce non pas à zéro pourcent, mais à moins 5,9 %.

Sur cette base, ce n’est pas seulement en 2023-2024 qu’on ne pourra rien négocier comme augmentation salariale, mais le blocage sera aussi certainement de mise en 2025-2026 et peut-être aussi totalement ou partiellement pour 2027-2028.

C’est évidemment totalement INACCEPTABLE. En outre, cette mesure contenue dans la Loi de 96 est injuste car elle ne tient nullement compte des situations vécues dans les différents secteurs et entreprises. Car il est bien évident que beaucoup d’entreprises souffrent du fait de l’inflation énorme avec une indexation des salaires (en moyenne 10 % sur 1 an) ainsi que de l’explosion des frais d’énergie. Mais d’autres entreprises ne souffrent pas du tout car elles peuvent en répercuter le prix sur leurs clients ou sur le marché. Et puis, il y a celles qui font des super profits avec des bénéfices et des distributions de dividendes scandaleux.

Mais les aides accordées par le gouvernement sont linéaires et toutes les entreprises en bénéficient… qu’elles soient dans le besoin ou non. Ce n’est pas normal!

Et pour les augmentations possibles en faveur des travailleurs, c’est non sur toute la ligne, y compris dans les entreprises où, comme annoncé par la banque Nationale, les profits sont à des niveaux jamais vus (dans l’industrie notamment).

Nous devons donc refuser le scénario actuellement sur la table qui vise à bloquer nos salaires pour des années avec toutes les conséquences négatives pour notre pouvoir d’achat présent et futur.

Nous devons et nous pouvons changer les choses, mais pour cela, nous avons besoin de nous mobiliser et de réussir la journée de grève générale du 9 novembre prochain. 

Car n’oublions jamais que c’est seulement ensemble qu’on est plus fort !

___________________

Vous trouvez notre tract en annex.

 


contact.headquarter

Place Rouppe | Rouppeplein 3
1000 Bruxelles | Brussel

contact.contactNumber

+32 2 519 72 11

contact.faxNumber

+32 2 519 72 80